Rechercher

Le rituel du dodo, vraiment indispensable ?

Le rituel d'endormissement a plusieurs intérêts et il est véritablement d'une grande importance dans la qualité du sommeil de votre enfant. Au delà de l'aider à bien s'endormir, il va également l'aider à avoir une meilleure nuit en réduisant les réveils nocturnes. Alors, quand le créer, comment le créer, que peut-on faire pendant ce fameux rituel, combien de temps doit-il durer, doit-il est absolument identique quelques soient les circonstances, doit-on en mettre également un en place pour les siestes ? Il est temps de répondre à chacune de ces questions !


Quel est le rôle du rituel ?


Son intérêt est différent entre la sieste et la nuit. Pour l'endormissement du soir, il est d'une importance capitale. Non seulement il va aider votre enfant à passer en "mode dodo", mais en plus il va lui permettre de remplir son réservoir affectif, ce qui l'aidera à s'endormir plus sereinement et à passer de meilleures nuits. Nous avons des vies à 1000km/h, nous partons tôt au travail, rentrons tard le soir, il devient parfois difficile d'accorder à son enfant toute l'attention qu'il réclame. Ce moment, le soir, à passer avec son bébé est justement un moment centré sur lui et personne d'autre. Sans oublier que votre enfant passe des journées remplies et en société : soit avec vous, soit en mode de garde avec des adultes qui s'occupent de lui et des enfants de son âge et qu'on lui demande, la nuit, de passer entre 10 et 12h seul dans sa chambre. Il a besoin de cette transition, de ce pont, pour se sentir suffisamment rassuré et se laisser aller au sommeil. En revanche, pour les siestes, l'intérêt n'est pas le même. Le temps d'isolement est bien moins long et certains enfants ne ressentent pas le besoin de se "remplir" de papa et maman avant de se coucher. Cependant, il faut savoir que notre corps ne produit pas de mélatonine la journée, cette fameuse hormone qui nous permet de dormir le soir. C'est la raison principale pour laquelle les siestes sont parfois très compliquées à mettre en place ! Le rôle du rituel sera donc d'aider l'enfant à passer en "mode dodo".


Doit-il est toujours identique ?


Oui et non ! Par exemple, l'intérêt du rituel étant différent entre l'endormissement des siestes et du soir, le rituel peut tout à fait être différent. Moins long pour les siestes par exemple. Le temps de séparation (du dodo) étant plus court, le rituel peut l'être également. Maintenant, si reproduire le même rituel vous convient, vous pouvez tout à fait le faire.


Le rituel peut également être différent selon la personne qui le fait. Papa peut avoir une autre habitude que maman, mamie, ou nounou, il n'y a aucun problème avec ça. Les enfants s'adaptent très bien. Le tout sera de garder la même base tout simplement parce qu'en général, les enfants s'attachent au rituel qui leur est proposé et souhaitent le même tous les soirs. Par exemple, si c'est papa qui s'occupe du rituel un soir, il peut faire un massage et quand ça sera le tour de maman, elle fera une tétée ou un câlin, mais on conservera l'histoire et la chanson dans tous les cas.


A quoi ressemble le rituel idéal et à partir de quand le mettre en place ?


Il est jamais facile de définir à quoi va ressembler votre rituel à vous. Gardez en tête ces informations :


- Évitez autant que possible les activités stimulantes comme les jeux de société

- Privilégiez les activités de partage, tout ce qui est dessin et coloriage par exemple sont des activités individuelles.

- Terminez toujours par un gros contact physique qui permettra la libération d'ocytocine, l'hormone du bien être. Ça peut être un massage, de la respiration Koala ou simplement le plus gros câlin du monde !


Vous pouvez mettre en place un rituel avec votre enfant dès 4 mois et même avant si vous en ressentez l'envie et le besoin.



Des idées de rituel ?


Avec les tout-petits, le rituel est relativement court, il inclut très souvent le dernier boire (tétée ou biberon), le change, une chanson et au lit ! Vous pouvez également ajouter un massage, dire au revoir et bonne nuit aux étoiles, aux doudous, aux animaux de la maison. Vous pouvez également parler de la journée qui s'est écoulée, de la journée à venir. D'une manière générale, le rituel passera par la voix parentale apaisante. Certains enfants aiment également les histoires dès leur plus jeune âge, quand d'autres ne montreront aucun intérêt pour les livres. Laissez-vous guider par votre enfant ! Il vous dira ce qu'il aime ou non.


Avec les plus grands, le grand classique reste toujours l'histoire du soir, mais vous pouvez diversifier ! Permettre à votre enfant de lui raconter lui même une histoire, inventée ou tirée d'un de ses livres, cela lui permettra de décharger des émotions accumulées dans la journée. Vous pouvez également faire de la méditation, du yoga, de la sophrologie... Intégrez toutes les variables qui peuvent exister comme le verre d'eau, le pipi, la veilleuse, la musique... Impliquez-le au maximum dans le déroulé de son rituel et terminez toujours par un grooooos câlin !


Et la durée ?


On me demande souvent combien de temps le rituel doit durer, c'est une question qui est propre à chacun ! encore que des scientifiques ont déterminé la durée idéale d'un rituel à 7 minutes... Ne me demandez pas pourquoi !

Dans la réalité, entre 5 et 20 minutes, la fourchette est large, c'est votre enfant qui vous guidera à travers tout ça. J'ai déjà vu des situations de réveils nocturnes disparaître simplement parce que la durée du dernier câlin a été allongée !


Vous l'aurez compris, c'est pendant le rituel que vous saurez rassurer au maximum votre enfant pour la nuit à venir. Il est primordial d'y accorder le temps nécessaire pour que toute la famille passe de meilleures nuits !






3,563 vues